20 février 2011

Ethique de l'environnement

de Hicham-Stéphane Afeissa

Y a-t-il un sens à vouloir étendre le champ de considération morale aux êtres vivants, aux plantes, voire à l'ensemble des écosystèmes qui composent notre environnement naturel ? Peut-on rendre responsable de la crise écologique actuelle le système de valeur anthropocentriste selon lequel l'homme est la mesure de toute chose ? Sur le fondement de quelles normes morales convient-il de restreindre la classe des actions permises à l'égard de la nature ? Telles sont les questions auxquelles les acteurs de l'éthique environnementale s'efforcent de répondre depuis une trentaine d'années. Ce volume entreprend de donner un accès à quelques-uns des travaux les plus importants accomplis dans ce domaine, en proposant tout d'abord une sélection des textes fondateurs, puis en livrant les pièces du débat qui a opposé les partisans du biocentrisme à ceux de l'écocentrisme, et enfin en présentant les arguments du pragmatisme écologique, du pluralisme moral, ainsi que la question de la préservation de la nature, sauvegardée, restaurée ou incarcérée.

  • Poche: 384 pages
  • Editeur : Librairie Philosophique Vrin (22 octobre 2007)
  • Collection : Textes Clés
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2711619435
  • Table des matières

    Textes fondateurs
    Biocentrisme, écocentrisme et valeur
    Pragmatisme, Préservation et restauration.

    Commentaires sur Ethique de l'environnement

      Mais l'éthique risque de n'être que peu de choses si elle n'embraye pas sur le politique. Il suffit justement de se plonger dans d'autres livres qui touchent aux mécanismes économiques et politiques pour sentir que les injonctions éthiques auront à elles seules beaucoup de difficultés à faire bouger les inerties (voir par exemple Développement durable ou le gouvernement du changement total, de Y. Rumpala, sorti l'année dernière).

      Posté par CA, 04 mars 2011 à 19:06 | | Répondre
    Nouveau commentaire