24 février 2013

De la nécessité du chamanisme

Le renouveau du chamanisme dénote un besoin de renouer avec la Nature et avec les pouvoirs qui sommeillent en elle, et de donner un sens à l'existence humaine. Cependant, il ne sert à rien de remplacer un conditionnement par un autre, un culte par un autre en imitant les coutumes, rituels et traditions des peuples indigènes. Vivre dans le passé ne nous fait pas progresser ; en revanche, apprendre du passé nous assure un meilleur avenir sur la base des choix et des décisions qui sont les nôtres ici et maintenant. Nous devons nous libérer du conditionnement qui nous a isolé de la Nature et qui nous empêche de nous élever vers des niveaux de conscience supérieurs. C'est en dépassant les limites du chamanisme tribal et des particularismes culturels que nous y parviendrons.

Victimes de ce conditionnement, les hommes croient qu'ils sont essentiellement des êtres pensants et que, grâce au pouvoir de leur pensée, ils dominent toutes les autres créatures. La chamanique encourage une approche différente, qui consiste à mettre son cœur dans ce que l'on fait et à effectuer ses choix selon les incitations de l'Esprit, qui tend naturellement vers l'harmonie, plutôt que pour la satisfaction des besoins et des désirs de l'Ego.

[…]

[Ce livre] puise aux sources de l'ésotérisme occidental, des taoïstes de l'Orient, du mysticisme nordique, de la spiritualité amérindienne, du savoir des kahuna hawaïens, du naturalisme des Aborigènes de l'hémisphère sud, et de contacts psychiques provenant des plans intérieurs de l'existence.

 

Kenneth Meadows, L'envol de l'aigle, pp. 14-16, 1996, Ramsay

 

Commentaires sur De la nécessité du chamanisme

    intéressant comme idée que je partage se servir des anciennes visions pour progresser par contre cette mise a l’écart de l'ego me révulse j'adore mon ego et celui des autres aussi , sans ego il n'y a rien qu'un grand tout protéiforme mais sans âme

    Posté par sorceleuse, 10 mars 2013 à 11:18 | | Répondre
Nouveau commentaire