24 février 2013

Le chamanisme, un retour à la Nature

Une autre raison importante du vaste (sic) intérêt pour le chamanisme est qu'il s'agit d'une écologie spirituelle. En ces temps de crise environnementale, le chamanisme fournit un élément qui manque à la plupart des « grandes » religions anthropocentriques, la révérence pour les autres êtres de la Terre, pour la planète elle-même, et la communication spirituelle avec eux. Dans le chamanisme il ne s'agit pas simplement d'un culte de la Nature, mais d'une communication spirituelle réciproque qui ressuscite les connexions... [Lire la suite]
04 novembre 2012

Apologie du biocentrisme

            Critiquer la technoscience et le progrès est une chose mal vue en Occident. Il est aisé de le comprendre puisqu’il constitue à la fois son culte et sa culture. […]             Ainsi, l’une des causes du progrès me paraît être le concept occidental de lutte contre la nature. Il prend sa source dans l’anthropocentrisme chrétien plaçant l’être humain au-dessus de la Nature, puis se développe autour de... [Lire la suite]
12 mars 2011

L'anthropocentrisme en question

  Le terme « environnement » suggère ainsi que la nature nous est extérieure, presque étrangère et que nous pouvons intervenir de manière « extérieure » à elle pour la protéger, l’aménager ou l’améliorer. C’est ainsi que l’on entend de façon récurrente, qu’il faut « protéger la nature », qu’il ne faut pas « lui porter atteinte » ou encore que celle-ci est « menacée ». Contre ce langage immodeste (et anthropocentrique) qui place l’homme en « protecteur de la nature »,... [Lire la suite]