03 janvier 2013

Entretien avec Christian Godin sur La Haine de la nature (2012)

        Agora Soulac Energie - " À propos de la « haine de la nature », n'y a-t-il pas, conjointement, « haine de la culture ? Et, dans ce cas, que reste-t-il des « valeurs » dans les sociétés occidentales actuelles ?   Christian Godin : La question comporte plusieurs couches de sens. La réalité de la haine de la culture, que l'on peut percevoir à travers plusieurs signes comme l'effondrement du prestige de l'institution scolaire ou la crise du livre et de la librairie est, me semble-t-il,... [Lire la suite]
12 octobre 2012

Nature et spiritualité

de Jean-Marie Pelt   Ce [nouveau] livre de Jean-Marie Pelt veut mettre en lumière les profondes convergences des grandes traditions philosophiques, spirituelles et religieuses du monde sur des points essentiels de la sensibilité moderne : nécessaire sobriété écologique pour limiter l'épuisement des ressources naturelles, alliance de l'homme et de la nature pour maintenir les grands équilibres biologiques et climatiques, enfin, mise en cause du rêve prométhéen où sciences et techniques, étroitement liées au capitalisme,... [Lire la suite]
14 juillet 2012

Vive la crise! Vive l'effondrement du système capitaliste!

  Nous vivons une belle époque finalement:Nous assistons à l'effondrement d'une civilisation et surtout à l'échec cinglant et enfin bientôt reconnu du capitalisme. Ceux qui vont se réveiller risque d'avoir très mal:récession, chômage, fin de la société de consommation, suicide, conflit. Mais le bon côté des choses c'est que nous empruntons doucement certes mais certainement le chemin de la Décroissance. Et ça, ça fait du bien: lien social, respect des écosystèmes, joie de vivre...et des tonnes de déchets non recyclables... [Lire la suite]
Posté par vegman à 13:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 juin 2012

Comment la mondialisation a tué l'écologie: Les politiques environnementales piégées par le libre-échange

de Aurélien Bernier Le débat scientifique sur la réalité du changement climatique a ses imposteurs. Mais, en matière d’environnement, les plus grandes impostures se situent dans le champ politique.Lorsque l’écologie émerge dans le débat public au début des années 1970, les grandes puissances économiques comprennent qu’un danger se profile. Alors que la mondialisation du capitalisme se met en place grâce à la stratégie du libre échange, l’écologie politique pourrait remettre en cause le productivisme, l’intensification du commerce... [Lire la suite]
05 mai 2012

L'effondrement du capitalisme

de François Laval   Le monde humain entre dans une phase de bouleversements inédits. L'homme se croit placé au foyer d'une sphère cognitive universelle. Il est temps pour lui de comprendre qu'il n'est qu'au centre de lui-même. Comment l'humanité peut-elle sortir de ce mauvais pas ? Une révolution totale et inéluctable s'approche, que nous l'acceptions ou que nous la subissions. Face à ce constat inutilité du discours des «intellectuels», incapacité des politiques, faillite de l'écologisme, le nécessaire renversement de la... [Lire la suite]
Posté par vegman à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 avril 2012

1972-2012 : le Club de Rome confirme la date de la catastrophe

Il y a quelques semaines, le Club de Rome célébrait le quarantième anniversaire de son célèbre rapport (surnommé « Halte à la croissance ? »), dit aussi Rapport Meadows, du nom de son principal rédacteur. Ce rapport avait été présenté au public le 1er mars 1972, à partir d’une commande faite par le même Club de Rome (créé en 1968) au Massachusetts Institute of Technology (MIT) en 1970.     Cette célébration a donné lieu à un symposium le 1er mars 2012, dont les conclusions sont présentées sur le site du... [Lire la suite]
Posté par vegman à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 avril 2012

Que la crise s'aggrave!

de Francois Partant Quand on est à Rome et que l'on doit se rendre par le train à Turin, si on s'est embarqué par erreur dans la direction de Naples, il ne suffit pas de ralentir la locomotive, de freiner ou même de stopper, il faut descendre et prendre un autre train dans la direction opposée. Pour sauver la planète et assurer un futur acceptable à nos enfants, il ne faut pas seulement modérer les tendances actuelles, il faut carrément sortir du développement et de l'économicisme comme il faut sortir de l'agriculture productiviste... [Lire la suite]
17 décembre 2011

L'homme, ennemi publique N°1

L'impact de l'homme sur la biosphère est inouï et destructeur. Les pollutions climatiques – effet de serre – mettent en cause des équilibres globaux. partout, les milieux naturels – eau, air, sol - ont du mal à fonctionner. Partout, c'est l'hémorragie des espèces vivantes qui ne peut laisser l'humanité indemne et met en accusation notre responsabilité. Disparition par effets directs que nous ne voulons modérer : surexploitation (pêche par exemple), commerce (os, ivoire, peau...), élimination des « concurrents » et... [Lire la suite]
18 juin 2011

Ecologie et politique

Il vaut mieux tenter de définir, dès le départ, pour quoi on lutte et pas seulement contre quoi. Et il vaut mieux essayer de prévoir comment le capitalisme sera affecté et changé par les contraintes écologiques, que de croire que celles-ci provoqueront sa disparition, sans plus.   André Gorz/Michel Bosquet, Ecologie et politique, p.10, 1977 © Seuil  
Posté par vegman à 20:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,