30 octobre 2012

La technoscience ou l'ennemi de la Nature

"L’Occident Moderne ne peut construire sa culture que sur sa propre représentation de la Nature. Parce qu'elle étudie l'univers et en bâtit une version, la science occidentale est l'un des éléments fondateur de la culture moderne. Dans sa démarche réductionniste et mécaniste, elle a généré une vision du monde austère, remplie de contraintes contre lesquelles il faut se battre et a entièrement suscité l'essor de la technique en tant que moyen pour soutenir ce combat. L'ensemble de la société moderne est aujourd'hui organisé autour du vaste défi technoscientifique tendu vers le progrès. En théorie, celui-ci devrait lier les hommes entre eux. Or il n'y parvient qu'imparfaitement car la lutte pour la survie est une conception guerrière du monde qui encense l'individu au détriment du groupe. Ce sentiment profondément ancré dans l'imaginaire des occidentaux affaiblit les liens sociaux, de sorte qu'il atomise la collectivité. À la façon de la science, la société moderne est fragmentée, mécanisée et ses hommes ont souvent la sensation d'être...utilisés".

 

Jean-Patrick Costa, L'Homme-Nature ou l'alliance avec l'univers, pp. 65-66, 2011, Alphée

Commentaires sur La technoscience ou l'ennemi de la Nature

Nouveau commentaire