01 janvier 2013

Que ma joie demeure [Jean Giono]

 

 

 

Que ma joie demeure est un roman de Jean Giono publié en 1936 aux éditions Grasset. Ce roman parle d'un hameau agricole sur un plateau de Haute Provence, le plateau Grémone, au début du XX e siècle. Avec la rencontre de Bobi, acrobate itinérant, Jourdan, fermier qui n'attend plus grand chose de la vie, tente de ramener un peu de joie, de spontanéité et de nature sauvage sur ce plateau. Bobi leur apprend la nécessité de l'inutile, du temps... Dans ce roman-poème, Giono chante les bonheurs de la terre, de la nature. On est partagé, dans sa compréhension, entre une valorisation du retour à la terre dans une visée quasi agrariste, et un collectivisme presque communiste, avec par exemple la mise en commun des biens. Que ma joie demeure est écrit dans un style à la fois simple et riche en termes qui, pour beaucoup de nos jours, n'évoquent plus rien de concret [malheureusement].

Sur le rude plateau provençal de Grémone, quelques hommes peinent tristement sur leurs terres, chacun de leur côté. Ils comprendront le message de joie et d'espérance que leur apporte le sage Bobi, vagabond au coeur généreux, et malgré les difficultés de l'existence, la joie renaîtra sur le plateau. Que ma joie demeure est un hymne à la vie, un chant merveilleux en l'honneur de la nature, des hommes et des animaux.

 

  • Poche: 512 pages
  • Editeur : Le Livre de Poche (14 mai 1974)
  • Collection : Littérature & Documents
  • Langue : Français

Commentaires sur Que ma joie demeure [Jean Giono]

    Quelle plaisir que de se promener dans tous ces lieux -réels ou imaginaires- cadres des romans du "rêveur"du Contadour...et de vivre à proximité. Les romans de Giono n'en prennent que plus de sens! Grémone n'existe pas....ce qui n'est pas le cas du plateau qui l'a inspiré. A lire et relire..

    Posté par nomad83, 10 mars 2017 à 09:39 | | Répondre
Nouveau commentaire