19 janvier 2013

Le touriste, l'anti nature

Ce n’est pas seulement par son travail et son habitation que l’homme dévaste la nature. Les loisirs sont, si l’on peut dire, aussi de la partie. Sous la pression touristique, des milieux naturels jusque là préservés disparaissent tandis que quelques lambeaux de territoires font office de réserve. La capacité de nuisance du tourisme est d’autant plus grande qu’avec la mise au pas des populations par les révolutions industrielles et techniques les vacances correspondent à une libération des pulsions, à une brusque levée des... [Lire la suite]
Posté par vegman à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2013

Tout est artifice

L’homme moderne est mort, ainsi que la nostalgie de la nature dont il était porteur. L’homme postmoderne, qui l’a remplacé, cultive l’artificiel, le contraint, l’inquiétant, l’anormal, le monstrueux. Le naturel lui fait horreur et ce ne sont ni les slogans « verts » ni les modes « bio » qui donneront les change et feront contrepoids, bien au contraire.   Christian Godin, La haine de la nature, pp. 28, Champ Vallon, 2012.  
Posté par vegman à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2013

La mauvaise herbe

Pour l’agriculteur, le jardinier, l’employé du service espaces verts des municipalités, la mauvaise herbe est l’ennemi à éradiquer. Double stigmate : la pante n’est plus qu’une herbe, et en plus, elle est mauvaise. Est mauvaise « l’herbe » que l’on ne veut pas cultiver et voir, et qui s’est installée sans y avoir été invitée, à la façon d’un squatter : c’est le bleuet et le chardon pour le cultivateur, le trèfle et le chiendent pour l’amateur de pelouse. Or la lutte sans merci contre les plantes sauvages contribue... [Lire la suite]
Posté par vegman à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2013

Entretien avec Christian Godin sur La Haine de la nature (2012)

        Agora Soulac Energie - " À propos de la « haine de la nature », n'y a-t-il pas, conjointement, « haine de la culture ? Et, dans ce cas, que reste-t-il des « valeurs » dans les sociétés occidentales actuelles ?   Christian Godin : La question comporte plusieurs couches de sens. La réalité de la haine de la culture, que l'on peut percevoir à travers plusieurs signes comme l'effondrement du prestige de l'institution scolaire ou la crise du livre et de la librairie est, me semble-t-il,... [Lire la suite]
03 janvier 2013

La haine de la nature : un chemin qui ne mène nulle part

par Hicham-Stéphane AFEISSA Dans l’entretien accordé en 1966 et publié par Der Spiegel au lendemain de sa mort, Martin Heidegger se voit demander par le journaliste, qui a eu bien du mal jusque-là à le suivre dans l’analyse qu’il propose des "traits fondamentaux de l’âge technique qui ne fait que commencer", ce qu’il conviendrait de faire, selon lui, pour exercer une influence sur "ce tissu d’événements qui doivent forcément se produire", et quelle aide le philosophe pourrait nous apporter, à nous autres, "hommes politiques,... [Lire la suite]
Posté par vegman à 14:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 janvier 2013

La Haine de la Nature

de Christian Godin     L'amour de la nature, l'intérêt pour la nature, la joie éprouvée en présence des paysages et des êtres de la nature font partie des présupposés courants jamais remis en question. Notre civilisation est bien plutôt marquée par la haine de la nature. De la construction des villes à l'édification des corps, le monde de la technique est une véritable entreprise d'anéantissement. Les difficultés auxquelles aujourd'hui se heurtent les politiques environnementales, les échecs récurrents des conférences... [Lire la suite]
02 janvier 2013

L'âge des limites [Serge Latouche]

  Au début des années 1930, lorsque Paul Valéry écrit l'une de ses plus fameuses phrases, ""Le temps du monde fini commence "", il constate que le temps de l'aventure, des découvertes des nouveaux continents et de leur conquête est terminé. Aujourd'hui, son expression ""monde fini"" nous renvoie à l'épuisement du monde : tout d'abord de son sol et de ses richesses minières et pétrolifères, à la pollution des eaux, de l'océan, de l'air... L'exploitation totale de notre biosphère ne peut plus être que l'annonce de la fin du... [Lire la suite]
01 janvier 2013

Métaphysique [Marcel Conche]

Aucune métaphysique ne peut reposer aujourd'hui sur ce socle emprunté à la religion que fut, pour Descartes, Kant ou Hegel, l'idée de Dieu. Puisqu'il s'agit de rendre compte de toutes choses finies, ce socle ne peut être que l'Infini - non pas une idée de l'Infini mais l'Infini lui-même qui nous cerne de toutes parts et que l'on nomme Nature. La doctrine ""pour laquelle il n'existe rien en dehors de la Nature"" est le ""naturalisme"" (Vocabulaire de Lalande). C'est de la Nature (Physis) éternelle, omnigénératrice, omnienglobante,... [Lire la suite]
01 janvier 2013

Replanter les consciences [Sabine Rabourdin]

  Sabine Rabourdin retrace et analyse, dans le temps et l'espace, la rupture de l'Homme moderne avec la Nature, une rupture dont l'histoire fascinante nous apprend beaucoup sur nous-mêmes. En parallèle de cette rupture, d'autres histoires racontent une relation d'harmonie et de tradition. Ces histoires-là se redessinent aujourd hui à travers de nouvelles tendances, signes de notre époque, qui permettent d'espérer une refondation de ce lien Homme/Nature qui allierait écologie, spiritualité et décroissance. La réponse est dans... [Lire la suite]
01 janvier 2013

Que ma joie demeure [Jean Giono]

      Que ma joie demeure est un roman de Jean Giono publié en 1936 aux éditions Grasset. Ce roman parle d'un hameau agricole sur un plateau de Haute Provence, le plateau Grémone, au début du XX e siècle. Avec la rencontre de Bobi, acrobate itinérant, Jourdan, fermier qui n'attend plus grand chose de la vie, tente de ramener un peu de joie, de spontanéité et de nature sauvage sur ce plateau. Bobi leur apprend la nécessité de l'inutile, du temps... Dans ce roman-poème, Giono chante les bonheurs de la terre, de la... [Lire la suite]